Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Comité
des sans papiers 59

Manifestation 
tous les mercredi
Place de la République 
à Lille, 18 heures 30


Régularisation
de tous les Sans Papiers!

42 rue Bernos
59800 Lille-Fives
csp59@wanadoo.fr

flyer-bonhomme.jpg








Pour commander
"La république à l'école
des Sans Papiers"...
adressez vos chèques
à IDM, 42 rue Bernos
Lille-Fives
(24 euros)















Présentation

Liens

7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 14:35

Conférence avec le philosophe Miguel Benasayag - Projection du film de Robin Shuffield "Thomas Sankara, l'homme intègre"
«Dans les sociétés occidentales hyperformatées, l’idée même de conflit n’a plus de place. Les conceptions de la vie commune tendent vers l’intolérance à toute opposition. Le minoritaire doit se soumettre à la majorité et, de plus en plus, contestataires et dissidents semblent relever de l’«anormal». (…) Analysant les différentes dimensions du conflit –entre nations, dans la société ou au sein même de l’individu-, les auteurs mettent à jour les ressorts profonds de la dérive conservatrice des sociétés postmodernes. (…) Nier les conflits nés de la multiplicité, ceux dont la reconnaissance fait société, c’est mettre en danger la vie» (L’éloge du conflit de Miguel BENASAYAG et Angélique del REY, édition La Découverte, 2007).
7039.jpg
Le grave conflit qui a opposé durant 75 jours la soixantaine de sans papiers grévistes de la faim à la préfecture du Nord n’est-il pas révélateur des enjeux démocratiques posés par cet ouvrage philosophique ? En quoi le traitement répressif de la grève de la faim par le Préfet du Nord, au delà de l’aspect résistance des étrangers qui refusent la clandestinité imposée par les lois xénophobes, est-il une illustration éloquente du rejet des néo-conservateurs libéraux de toute opposition de la société civile à leur politique anti-sociale ? « L’éloge du conflit » questionne en effet le dérapage des néo-conservateurs qui cherchent la soumission par la force des mouvements sociaux et citoyens.
Au cœur du conflit majeur de cet été, il y a aussi la question du racisme d’Etat contre  l’immigration Africaine, les travailleurs africains avec ou sans papiers. Des mauvais traitements infligés aux grévistes de la faim cet été au mini incident diplomatique entre Paris et Conakry, ne retrouve t-on pas la question des rapports de soumissions, de pillage du Sud par le Nord, de l’Afrique par l’Europe ? L’assassinat de Thomas SANKARA, il y a 20 ans, le 15 octobre 1987, n’est-il pas une des conséquences de la lutte entre les forces politiques démocratiques qui s’opposent en Afrique même pour libérer les peuples africains du joug oppressif des Multinationales et des dictatures et pour développer l’Afrique, condition sine qua non de « l’arrêt de l’émigration » ?
Soyons Nombreux pour réfléchir, échanger dans l’action continue pour la régularisation de tous les sans papiers.

Premiers signataires : CSP59, Librairie l’Harmattan, Collectif Afrique, Les Indigènes de la République, Coordination Communiste 59-62, Mrap, CRI, Ldh, Cordillera, ATNF, AFPS etc.

Partager cet article

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans annonces
commenter cet article

commentaires