Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Comité
des sans papiers 59

Manifestation 
tous les mercredi
Place de la République 
à Lille, 18 heures 30


Régularisation
de tous les Sans Papiers!

42 rue Bernos
59800 Lille-Fives
csp59@wanadoo.fr

flyer-bonhomme.jpg








Pour commander
"La république à l'école
des Sans Papiers"...
adressez vos chèques
à IDM, 42 rue Bernos
Lille-Fives
(24 euros)















Présentation

Liens

21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 23:32

14 heures, place de la République : Départ de la marche vers Lesquin


« Oui, je cherche à séduire les électeurs du FN, j'irai même les chercher un par un, ça ne me gêne pas ». C'est l'un des derniers arguments de Nicolas Sarkozy en mars 2006 qui lui permet de prendre définitivement la tête des sondages face à ses adversaires dans l'élection qui le conduira à l'Elysée le 6 mai 2006. Dès le début de son quinquennat, il érige la politique de l'immigration au rang de priorité avec la création du Ministère de l'Immigration et de l'Identité Nationale. Il lance le concept d'immigration choisie et le fait adopter au Conseil Européen. Sur le terrain, se font des choses beaucoup sont plus concrètes. Un nouvel arsenal juridique toujours plus restrictif et de procédés encore plus répressifs sont mis en œuvre - traques, rafles, opérations « coup de poing », contrôles au faciès, interpellations des enfants dans les écoles, convocations-pièges au guichet des préfectures, enfermements, expulsions -. Pour de nombreux Soutiens Français de Sans-Papiers, c'est la première fois qu'on assiste en France à une répression des Sans Papiers qui évoque le sombre souvenir des persécutions antisémites des années 1940. Les divers procédés mis en œuvre  rappellent en effet la gamme des méthodes puisées dans les archives de l'époque de Vichy. Le discours de la droite décomplexée qu'incarne Nicolas Sarkozy est maintenant rodé : d'un côté, entretenir une animosité d'une partie de la population Française à l'égard des étrangers et de l'autre, maintenir un grand nombre de Sans-Papiers dans l'ombre du travail clandestin à la merci des patrons négriers.   

Cette manœuvre habile et pas toujours décelable, n'est en fait qu'un paravent d'une politique beaucoup plus agressive directement inspirée par les patrons des grandes entreprises multinationales. Pour eux, Nicolas Sarkozy incarne l'outil rêvé du retour à un mode de gouvernement autoritaire et ultralibéral. C'est le sens de la fête donnée au soir de son élection au Fouquet's à laquelle prennent part en majorité des capitaines d'industries, quelques proches des cercles mondains et des salons parisiens. C'est dans ces cercles élevés du pouvoir que se sont dessinées les politiques anti-populaires et antidémocratique du gouvernement Fillon-Sarkozy. 

Entre autres invités de cette soirée, Vincent Bolloré ami personnel du Président Sarkozy mais aussi et surtout membre éminent de la ERT en développé European Roundtable, en français Table Ronde des Industries Européennes. Beaucoup de citoyens honnêtes ignorent par exemple que toutes les mesures contre les chômeurs sont inspirées par des cercles tels que la ERT. C'est ce que révèle le rapport de la Table Ronde des Industries Européennes adopté par les chefs d'Etat et de gouvernement européen : « Les indemnités de chômage et les prestations sociales qui y sont liées, si on tient compte des interactions avec le système fiscal, finissent souvent par fournir à certains chômeurs un revenu suffisant qui les dissuade de travailler (piège du chômage) ou les empêche de travailler davantage lorsqu'ils ont un emploi à temps partiel ou mal payé (piège de pauvreté) ». (Second groupe consultatif sur la compétitivité, La compétitivité pour l'emploi, premier rapport au président de la commission aux chefs d'Etat ou de gouvernement, novembre 1997).

Table ronde des industries européennes : ERT, regroupant 50 grandes multinationales européennes, des secteurs clés tels que l'aéronautique, l'électronique, la chimie, les télécoms, le pétrole, à part la branche financière.

Dans cette logique, les associations qui s'opposent à cette politique représentent objectivement un obstacle au démantèlement des acquis des travailleurs avec ou Sans-Papiers,  conquis de haute lutte. Cela pose la question de la nécessité de la jonction des luttes de l'ensemble des travailleurs y compris des travailleurs Sans-Papiers. La CSP59 appelle l'ensemble des organisations démocratiques, syndicats, partis politiques, organisations de défenses des droits des personnes, au dialogue pour préparer des actions communes à la rentrée.

Le 14 août 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans annonces
commenter cet article

commentaires