Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Comité
des sans papiers 59

Manifestation 
tous les mercredi
Place de la République 
à Lille, 18 heures 30


Régularisation
de tous les Sans Papiers!

42 rue Bernos
59800 Lille-Fives
csp59@wanadoo.fr

flyer-bonhomme.jpg








Pour commander
"La république à l'école
des Sans Papiers"...
adressez vos chèques
à IDM, 42 rue Bernos
Lille-Fives
(24 euros)















Présentation

Liens

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 17:34

Il s’appelle Amrani Seddik, il est Algérien, il a été amené jeudi 11 mars à l’aéroport de paris pour être expulsé, il est débarqué sur ordre du commandant de bord de l’avion, il est ramené au CRA de Lesquin.

Dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13 mars à 4h du matin, il se coupe les veines et est transporté par les pompiers aux urgences de l’hôpital de Seclin pour être sauvé.

Samedi 13 mars à 12h environ il est embarqué par la police de l’hôpital de Seclin pour être conduit à l’aéroport de Paris en vu d’une expulsion.

Voilà ce qui ressemble fort à une expulsion pour camoufler un suicide manqué d’un sans papiers détenu au CRA de Lesquin.

Voilà à quoi mène la surdité et l’aveuglement d’une Préfecture qui annonce 720 régularisations par la Codrese entre 2007 et 2010.

Chiffre qui divisé par 9 associations revient à une moyenne de 80 régularisés dans une période comprise entre 2007 et 2010 par association et divisé par 3 donne une moyenne 26 régularisés par an et donc environ 2 à 3 par mois. La préfecture semble ne pas oser publier le nombre total de dossiers présentés à la Codrese dans la même période.

Signalons enfin que personne n’est dupe car les DCM (document de circulation pour mineur) constituent une bonne proportion de ces 720 régularisations préfectorales ainsi que les dossiers comme ceux de conjoints de français, etc, qui devraient être régularisés directement sans problème.

Désespérer les sans papiers qui, pour échapper à  une expulsion, tentent de se suicider, est une conséquence grave du refus préfectoral d’une défense argumentée des dossiers des sans papiers, ce qui permet à des rejets arbitraires sans aucune possibilité de contraindre l’Etat à se justifier.

Voilà une drôle de conception de l’autorité de l’Etat. Voilà comment on confond état de droit et Etat autoritaire qui refuse tout contrôle citoyen au nom de la « loi rien que la loi » sauf qu’il s’agit ici du contrôle de l’application de celle ci.

Le nombre de fois que les autorités judiciaires cassent les décisions préfectorales ne cesse d’augmenter, mais bizarrement la contradiction entre la première décision des juges et les décisions en appel pose un vrai problème de cohérence de la justice. Tout se passe comme si une certaine justice a de la peine à confirmer les torts de l’exécutif. Il y va de la crédibilité de la justice.

Le CSP 59 appelle les sans papiers à rejeter le suicide auquel vous pousse l’Etat Sarkozy et la Préfecture du Nord.

Le CSP59 appelle les sans papiers à continuer à refuser de se cacher et à reprendre le combat pour faire respecter le droit à une défense argumentée et à l’obligation pour tout état de droit de motiver et justifier toute décision.

Partager cet article

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article

commentaires