Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Comité
des sans papiers 59

Manifestation 
tous les mercredi
Place de la République 
à Lille, 18 heures 30


Régularisation
de tous les Sans Papiers!

42 rue Bernos
59800 Lille-Fives
csp59@wanadoo.fr

flyer-bonhomme.jpg








Pour commander
"La république à l'école
des Sans Papiers"...
adressez vos chèques
à IDM, 42 rue Bernos
Lille-Fives
(24 euros)















Présentation

Liens

14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 08:23

428556_429511583748717_2066834728_n.jpg


Un préfet, M. Dominique Bur, sourd, aveugle, mais qui, par son abus de pouvoir autoritaire, arbitraire, injuste et discriminatoire vis-à-vis du CSP59, teste vraiment si la présidence Hollande, c’est vraiment le « changement » promis lors de la campagne présidentielle.

Un préfet, M. Dominique Bur, de l’ère Sarkozy qui, par sa cécité, son aveuglement discriminatoire vis-à-vis du CSP59, pose le défie de savoir si Hollande fera moins que Chirac/Rafarin qui avaient mis en place avec le CSP59 « l’accord Delarue » permettant à chaque sans papiers de construire sa régularisation dans le cadre de la défense mensuelle argumentée de chaque dossier dans le cadre du « cas par cas ».

Un préfet, M. Dominique Bur, qui en pratique n’obéit et n’agit dans le cadre de la « continuité de l’état » qu’à partir des diktats de l’ex-super-préfet sarkoziste M. Canepa en ignorant tous les autres actes Républicains posés par les gouvernements successifs depuis 1996 : 5 premiers ministres, 5 ministres de l’intérieur, 5 préfets.

Un préfet qui, toute honte bue, n’a rien d’autre à opposer à la demande du droit à la défense argumentée des dossiers des sans papiers que : « Nous entendons être maîtres de nos décisions ».

Un préfet, M. Dominique Bur, qui a été pris en flagrant délit de « détournement de procédure » par le juge de la Cour d’appel de Douai lors des arrestations des 6 sans papiers qui avaient refusé la clandestinité imposée qui fabrique « les délinquants, la toxicomanie et l’insécurité » que les fascistes Français attribuent mensongèrement aux immigré(e)s et aux sans papiers.

Un préfet qui succède au préfet Canepa (tout en gardant la honteuse posture de ce dernier d’ostracisme ségrégationniste vis-à-vis du CSP59) sous lequel, rappelons le, le coordinateur de la commission juridique du CSP59 a été mis par deux fois en garde à vue avec des accusations mensongères qu’il « prend de l’argent et couche avec les femmes », accusations pour lesquelles le CSP59 avait demandé publiquement un procès qui non seulement n’a jamais eu lieu, mais la procédure judiciaire a été classée pour « dossier vide ».

M. Dominique Bur, tout préfet que vous êtes, sachez qu’il est insupportable, inadmissible, il n’y a rien ABSOLUMENT RIEN DE REPUBLICAIN, ce n’est pas non plus l’état de droit que les rapports entre la préfecture et les usagers sans papiers et leur CSP59 soient une pure et simple reproduction des rapports coloniaux entre administration coloniale et colonisés indigènes.

M. Dominique Bur, tous les préfets ne sont pas Jean Moulin, préfet qui en 1927 a pris, après vérification personnelle, la décision de justice que les « tirailleurs » aient le même ordinaire, les mêmes vêtements, etc., que les soldats Français avec lesquels ils avaient partagés les horreurs de la boucherie de 1914 et 1918 ; rien d’étonnant que ce préfet là ait eu le rôle qu’on lui connaît quand la France fut occupée par les hordes nazies qui partagent la même idéologie de haine que le parti fasciste Français, le FN, auquel l’ex-président a donné sur un plateau près de 18% des électeurs à la présidentielle.

Le CSP59 a supporté trop d’injustice, cette mise au point était nécessaire, l’apartheid préfectoral ça suffit !

Partager cet article

Repost 0
Published by soutiens du CSP59
commenter cet article

commentaires