Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Comité
des sans papiers 59

Manifestation 
tous les mercredi
Place de la République 
à Lille, 18 heures 30


Régularisation
de tous les Sans Papiers!

42 rue Bernos
59800 Lille-Fives
csp59@wanadoo.fr

flyer-bonhomme.jpg








Pour commander
"La république à l'école
des Sans Papiers"...
adressez vos chèques
à IDM, 42 rue Bernos
Lille-Fives
(24 euros)















Présentation

Liens

9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 21:18

En France il y a des lois qui condamnent le racisme, la discrimination et le fascisme, mais celles ci ne sont pas respectées et appliquées par l’Etat, par le gouvernement Sarkozy-Fillon-Juppé-Guéant-Hortefeux-Besson. C’est ainsi que les groupuscules ethno-identitaires fascistes peuvent utiliser ce laxisme électoraliste de la droite dure qui singe le discours du FN le parti fasciste pour manifester.

Déjà en juin dernier ils avaient appelé à manifester contre le concert de solidarité du CSP59 animé par le groupe ZEP. Plus de 1000 travailleurs et démocrates de la France laïque patriotique mutlicolore, multiculturelle et multireligieuse avait répondu présent à l’appel de mobilisation antifasciste.

Nous étions près de 3000 manifestants ce samedi 8 octobre du quartier populaire de Wazemmes à la place de la République pour rappeler à l’Etat et à la droite extrême au pouvoir la valeur DEMOCRATIQUE REPUBLICAINE proclamée par Saint Just : « pas de liberté pour les ennemis de la liberté ».

Manifestation multicolore exemplaire par la discipline et la conscience que la force du nombre peut et doit dénoncer le piétinement des lois justes par l’Etat et les fascistes.

Fusaient à plein poumons d’une jeunesse mobilisée les slogans : « interdiction, dissolution des groupes fascistes », « le racisme, le fascisme ne passeront pas », « la France c’est comme une mobylette, il faut du mélange pour qu’elle avance », « nous sommes tous Rroms, Noirs, Arabes et musulmans », « pas de liberté pour les ennemis de la liberté », « F comme fasciste, N comme nazi, à bas, à bas, à Bas Front National », « le peuple, uni, jamais ne sera vaincu », « fachos, ethnicistes, communautaristes, racistes, islamophobes, hors de nos quartiers, hors de nos villages, hors de nos villes », « y en a marre, y en a marre, y en a marre de ce pouvoir, de Sarkozy », « droit de vote aux immigré(e)s », « sans papiers, régularisez ».

Les fascistes ethno-identitaires venus en bus du 62, du 25 et de Lambersart ont disloqué leur cortège à Fives à 50 mètres du local du CSP59 en souillant et salissant l’illustre Deygeter dont la place de Fives porte le nom, cet auteur compositeur qui a mis en musique à l’usine métallurgique de Fives le chant international des travailleurs du monde entier : l’International.

Dans cette chanson écrite par E. Potier il est question de « foule esclave, debout, debout » comme sont esclaves aujourd’hui des patrons négriers du travail non déclaré les sans papiers que haïssent ces « fous » ethnofascistes identitaires, de «  debout les damnés de la terre, debout les forçats de la faim » comme les sans papiers aujourd’hui écraser par des lois racistes qui les condamnent à survivre dans la France souterraine en dessous de leur frères et sœurs travailleurs de la France d’en bas, de « l’internationale sera le genre humain » qui appelle à la fraternisation des travailleurs de toutes les couleurs, de toutes origines, de toutes cultures, de toutes croyances contre les patrons et leurs serviteurs gouvernants fauteurs de déficits, de dettes, de crise et de guerres.

Nous avons fait échec au gouvernement de la droite extrême qui souhaitait et rêvait que la manifestation antifasciste ne dégénère en violence pour pourvoir ensuite utilisée les médias à sa botte et criminaliser les démocrates antifascistes en établissant une équation mensongère fasciste = antifasciste.

Citoyens et citoyennes, syndicats, associations, partis démocratiques qui ont hésité à venir en masse et en famille parce que subjugués par la propagande médiatique manipulée par la droite extrême au pouvoir sur « les fascistes et antifascistes tous violents » ou parce qu’il « ne faut pas donner d’importance à ces racistes fanatiques fous furieux », nous étions près de 3000 à faire la démonstration que le premier antidote contre le poison de la haine raciale, communautariste et ethnique qui vise à diviser et donc affaiblir les travailleurs dans leur lutte contre une société patronale socialement injuste et prédatrice est :

La force du NOMBRE ORGANISE DISCIPLINE PARCE QUE CONSCIENT et la nécessité que quand l’Etat, le pouvoir ne fait pas respecter ces propres lois justes (qui interdisent et condamnent le racisme le fascisme),

L’ACTE PREVENTIF DE SALUBRITE PUBLIQUE  EST DE NE PAS LAISSER LE TERRAIN OCCUPE PAR LA BETE IMMONDE ETHNO-IDENTITAIRE FASCISTE ET SA DEMAGOGIE POPULISTE RACISTE.

Voilà pourquoi le CSP59 est fier d’avoir été partie prenante, juste derrière la banderole unitaire sur laquelle était inscrit « hier et aujourd’hui, résistance antifasciste », de cette belle démonstration populaire civique, fraternelle et porteuse d’avenir parce qu’aussi jeune et multicolore de la France que l’on aime.

IMGP0870.JPG

IMGP0905.JPG

IMGP0909.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article

commentaires