Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog du Comité
des sans papiers 59

Manifestation 
tous les mercredi
Place de la République 
à Lille, 18 heures 30


Régularisation
de tous les Sans Papiers!

42 rue Bernos
59800 Lille-Fives
csp59@wanadoo.fr

flyer-bonhomme.jpg








Pour commander
"La république à l'école
des Sans Papiers"...
adressez vos chèques
à IDM, 42 rue Bernos
Lille-Fives
(24 euros)















Présentation

Liens

2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 09:14
Quelques photos de Patrice...





Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans photos et vidéos
commenter cet article
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 13:53

Neuf-Mesnil, Quiévrechain, Valenciennes, Wavrechain, Escaudain, Aniche, Douai, Grenay, Bully Montignies, Méricourt, Harnes, Carvin, Seclin, Ronchin, Lille.

Telles sont les étapes de la marche thématique : la solidarité c’est l’intégration, l’intégration c’est les papiers.

A chaque étape un accueil chaleureux, solidaire et une gratitude exprimée à l’endroit des sans papiers par les sinistrés, des Elus et des citoyens.

Voilà la lettre émouvante et édifiante que les sinistrés de Neuf-Mesnil ont envoyé au CSP59 : « Tout d’abord un grand merci a vous les sans papiers de la part des sinistrés de Neuf-Mesnil de nous avoir prêter attention et de votre déplacement ainsi que de ce geste fait de votre part. Petite rencontre un peu courte mais l’occasion de voir qu’il y a encore des personnes qui pensent à nous dans nos mobil home. Voilà nous tenions à vous remercier et à vous souhaiter beaucoup de courage et de morale dans vos démarches et vos épreuves. Nous ne pouvons pas nous rencontrer sur Lille. Mais nous aurons une grande pensée pour vous ce samedi cordialement. Philippe et Sabine et les enfants. Et encore tenez bon les gars ».

« Avoir prêté attention », «  votre déplacement ainsi que de ce geste », «  voir qu’il y a encore des personnes qui pensent à nous dans nos mobil home ». Ces mots des sinistrés de la tornade rappellent à chacun de nous la terrible déshumanisation qu’est l’individualisme égoïste qui lamine nos sociétés ainsi de plus en plus bestialisée par l’indifférence insensible devant les souffrances humaines.

Le « geste » des sans papiers - la remise de 1000 euros au CCAS pour les sinistrés suite à repas fraternel de solidarité - dont parlent les sinistrés dans leur lettre au CSP59 résulte du combat pour le droit à l’existence légale de ceux dont la lutte nécessite par sa nature même, plus que d’autres, de la solidarité des citoyens de ce pays.

L’expérience concrète est ici une formidable école de la solidarité comme valeur indispensable de la vie en société.

Cette valeur humaine par essence prend aujourd’hui encore plus d’importance en raison du culte de « l’individu gagneur » qui a travesti notre société en vertu de la domination sans partage de l’idéologie libérale qui a régné jusqu ‘ici et à cause de la crise du système qui entraîne la recherche de bouc-émissaire tout désigné que sont les sans papiers, les immigré(e)s, la religion musulmane, bouddhiste, etc.

La création de cette infamie raciste hypocrite qu’est le « Ministère de l’identité nationale », l’ADN, l’enfermement de mineurs et l’allongement possible du délai à 18 mois de rétention dans les CRA, l’expulsion en partie de la Cimade des CRA, l’ignorance délibérée des CSP, des associations et des syndicats comme interlocuteurs des Préfectures ou de l’Etat, la pratique du ‘dialogue social’ ramenée à la formule pas de contre pouvoir, mais soumission totale à l’Etat, la politique des chiffres et quotas ethniques d’expulsions, la traque et la chasse aux sans papiers, la criminalisation de la solidarité sont des illustrations éloquentes des dérives liberticides qui menacent les fondements de la République démocratique et sont les pendants de la déshumanisation porteuse du déclin.

Les 25 marcheurs ont porté le message de la solidarité, de l’humanité et de la fraternité à chaque étape et ont reçu en retour des engagements des Maires et Elus Municipaux : lettre et Motion de soutien à la revendication de régularisation des marcheurs en direction du Préfet du Nord.

Joignant la parole à l’acte, des élus de Grenay avec son écharpe tricolore, le Maire, de Wavrechain et d’Escaudain étaient présents à Place de la République/Parvis des Droits de l’homme pour saluer et dire merci encore une fois aux marcheurs sans papiers pour la « formidable leçon de civisme, de solidarité, de fraternité que vous marcheurs sans papiers donnez à nous tous par votre traversée du département ».

Le Préfet nous invitait à déposer auprès des « fonctionnaires du service départemental d’information générale » nos « motions ». Ce que nous avons fait en remettant en Préfecture 10311 signatures de pétition demandant la régularisation.

Le Préfet a répondu à notre demande d’audience que « les locaux de la préfecture étant fermés à cette date, il n’est pas possible de réserver une suite favorable à votre demande ». C’est pourquoi donc nous allons demander au Préfet de nous recevoir dans la semaine un jour ouvrable et notre délégation sera accompagnée d’élus de la République.

Les marcheurs et leur CSP59 adressent un vibrant remerciement à l’ensemble des Mairies, des Maires et Elus Municipaux, des associations, des syndicats et des citoyens  qui ont reçu la marche des sans papiers.

 

Article de Nord Eclair :

Après plus de dix jours sur la route, les marcheurs sans-papiers arrivent à Lille

Publié le dimanche 21 juin 2009 à 06h00 - Nord Eclair

http://www.nordeclair.fr/Locales/Lille/2009/06/21/apres-plus-de-dix-jours-sur-la-route-les.shtml

 

Les sans-papiers étaient ravis du bon accueil reçu dans les différentes villes traversées : Ronchin, Grenay... À l'exception de Lens.

Hier après-midi, vingt-trois marcheurs sans-papiers sont arrivés à la mairie de Lille, où ils ont été accueillis par l'adjointe aux droits de l'Homme.

But : obtenir des papiers contre leur solidarité avec les sinistrés de la tornade d'août 2008.
Étonnant contraste, hier à l'Hôtel de ville. D'un côté, le décor policé de la mairie. De l'autre, une cohorte de sans-papiers chantant dans les escaliers. Ce qu'ils demandent ? La régularisation. Mot d'ordre ? « La solidarité, c'est l'intégration. L'intégration, c'est les papiers ! ».

En octobre dernier, le CSP59 (Comité des sans-papiers du Nord) récolte mille euros en organisant un repas de solidarité pour les sinistrés de la tornade d'août. « Nous sommes des nordistes, on vit ici, alors pas question de rester les bras croisés », explique Biaby Mohammed Lamine, porte-parole. Le 7 juin, les marcheurs remettent l'argent à la commune de Neuf Mesnil et marchent vers Lille. « Nous sommes à vos côtés », a souligné Dalila Dendouga, adjointe aux droits de l'Homme. Mais la préfecture, première concernée par l'avenir des sans-papiers, n'était pas représentée.

 

Article de La Voix du Nord :

Les sans-papiers de retour d'une grande marche dans le Nord, hier à Lille

dimanche 21.06.2009, 04:50 - La Voix du Nord

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Metropole_Lilloise/actualite/Secteur_Metropole_Lilloise/2009/06/21/article_les-sans-papiers-de-retour-d-une-grande.shtml

 

Vingt-cinq marcheurs, algériens, thaïlandais et guinéens majoritairement, militaient aussi pour obtenir des papiers.

La « Marche des sans-papiers » s'est achevée hier place de la République à Lille. Partis le 7 juin de Maubeuge, ils ont rencontré les sinistrés de tous bords : victimes de la tempête, futurs licenciés, etc... Pour leur rappeler la notion de solidarité.

Quand les sans-papiers marchent, les sympathisants signent. La preuve, hier à Lille, avec Roland Diagne, porte-parole du CSP 59, qui annonce dix mille trois cent onze signatures obtenues à la dernière Marche des sans-papiers, débutée le 7 juin à Maubeuge. 

Vingt-trois militants et deux soutiens ont traversé la moitié du département par étapes quotidiennes de quinze à trente kilomètres, partant à la rencontre des laissés pour compte de tous bords. Comme les victimes de la tempête à Neuf-Mesnil pour lesquels ils ont recueilli un millier d'euros remis au CCAS local. Ou encore les salariés en sursis de Bénédicta ou de Michelin, autour de Seclin. Et beaucoup d'autres à Valenciennes, Lens, etc.

Ils sont finalement arrivés hier à Lille, passant par le centre de rétention de Lesquin, les mairies de Ronchin et de Lille (une délégation a à chaque fois été reçue), accompagnés même par des élus et associations. « Dans une société de plus en plus déliquescente et individualiste, cette marche est porteuse d'avenir, leur a expliqué Roland Diagne. Vous avez donné une leçon de solidarité à la population.» « On a vécu plein de choses au fur et à mesure des rencontres, confiait Mohammed-Reda, l'un des marcheurs, les maires et élus nous ont considérés comme des êtres humains. Mais la préfecture nous voit juste comme des dossiers.» Référence aux portes closes qui ont accueilli les marcheurs, place de la République. Mais le CSP entend y obtenir une audience «  un jour ouvrable  ».

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 09:28

Les 25 marcheurs ont été bloqués devant la Mairie de Lens par la police, blocage qui a été levé suite à l’intervention de 2 élus de cette Mairie.

Les marcheurs se rendaient à Grenay où ils ont été reçus par le Maire PCF qui est allé à leur rencontre dès qu’il a appris le blocage policier.

Le Maire, M. Champerey, a marché avec les sans papiers jusque  sa ville. Ayant été sollicité au dernier moment suite au désistement de la Mairie de Lens, l’on ne peut que se féliciter de la très grande sensibilité politique du Maire de Grenay à la cause des travailleurs sans papiers qui refusent la clandestinité que leur impose l’Etat.

Le Maire PCF de Méricourt est aussi sollicité à la dernière minute devant un autre désistement. Non seulement M. Bernard Baude reçoit les marcheurs, les héberge en leur fournissant le repas, mais il invite les sans papiers à intervenir à la fin de la séance du Conseil Municipal ce soir et à animer un débat demain dans sa ville. Ce que le CSP59 va s’honorer à faire en signe de grande gratitude, car l’adhésion sans faille à une cause est compatible avec les remerciements, signe de correction.

Auparavant les marcheurs avaient été reçus à Neuf-Mesnil, 1305 habitants où la tempête a touché 130 familles dont 20 de catégorie 4 et qui vivent encore dans les mobiles homes pour lesquels 1000 euros ont été remis au CCAS par les marcheurs, à Quiévrechain, Escaudain, Valenciennes, Aniche, Sin le Noble, Douai.

La marche sera ce jeudi 18 juin vers 17h à Carvin.

Elle prendra le chemin de Seclin le vendredi 19 juin dès 8h du matin pour se rendre à l’entreprise Bénédicta, puis Michelin pour marquer la solidarité des sans papiers solidaires des sinistrés de Neuf Mesnil aux travailleurs en grève de ces deux entreprises où des licenciements sont annoncés.

Les marcheurs iront devant la Maire de Seclin, puis à l’UL CGT pour un petit déjeuner avant de se rendre à Ronchin où ils sont accueillis par la Mairie qui met à leur disposition la salle de sport et le repas.

La solidarité des sans papiers aux sinistrés est non seulement reconnue par les Mairies, mais celle ci renvoient l’ascenseur de la solidarité aux marcheurs sans papiers, ce qui est un début de reconnaissance par la République que : La solidarité, c’est l’intégration, l’intégration, c’est les papiers.

Programme du samedi 20 juin, jour d’arrivée de la marche à Lille :

- 14h : Départ de la marche du centre de Rétention de Lesquin, rendez vous est donné à tous à 13h30 à la Mairie de Ronchin pour un co-voiturage à Lesquin ;

- 16h 30 : Le CSP59 demande un accueil à la Mairie de Lille ;

- 17h : Manifestation dans Lille avec les sans papiers.

- Le CSP59 et ses partenaires LDH, Mrap, Cimade ont adressé une lettre de demande d’audience au Préfet de Région, M. Jean-Michel BERARD et attendent une réponse.

- Plusieurs Maires ou leurs représentants seront parmi nous à l’étape de la Mairie de Lille vers 16h30 ou pour ceux ou celles qui le peuvent dès 14h au départ du Centre de Rétention de Lesquin. Utilisez tous les moyens pour informer et soyons nombreux à la marche de Lesquin à Lille..

Le CSP59 remercie toutes les Mairies, tous les syndicats, notamment la FSU, la CGT Métallurgie, les associations, les militants et les citoyens qui ont permis que cette marche de solidarité se mette en marche jusqu’ici. Certains ont suppléé avec brio au déficit de d’autres, malgré les sollicitations de dernière minute auxquelles le CSP59 a été contraint.

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans annonces
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 09:25

Les 25 ont été bloqués devant la Mairie de Lens par la police, blocage qui a été levé suite à l’intervention de 2 élus de cette Mairie.

Les marcheurs se rendaient à Grenay où ils ont été reçus par le Maire PCF qui est allé à leur rencontre dès qu’il a appris le blocage policier.

Le Maire, M.Champerey, a marché avec les sans papiers jusque de sa ville. Ayant été sollicité au dernier moment suite au désistement de la Mairie de Lens, l’on ne peut que se féliciter de la très grande sensibilité politique du Maire de Grenay à la cause des travailleurs sans papiers qui refusent la clandestinité que leur imposée l’Etat.

Le Maire PCF de Méricourt est aussi sollicité à la dernière minute devant un autre désistement. Non seulement M. Bernard Baude reçoit les marcheurs, les héberge en leur fournissant le repas, mais il invite les sans papiers à intervenir à la fin de la séance du Conseil Municipal ce soir et à animer un débat demain dans sa ville. Ce que le CSP59 va s’honorer à faire en signe de grande gratitude, car l’adhésion sans faille à une cause est compatible avec les remerciements, signe de correction.

La marche sera ce jeudi 18 juin vers 17h à Carvin.

Elle prendra le chemin de Seclin le vendredi 19 juin dès 8h du matin pour se rendre à l’entreprise Bénédicta, puis Michelin pour marquer la solidarité des sans papiers solidaires des sinistrés de Neuf Mesnil aux travailleurs en grève de ces deux entreprises où des licenciements sont annoncés.

Les marcheurs iront devant la Maire de Seclin, puis à l’UL CGT.

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans annonces
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 09:14






Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans photos et vidéos
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 12:07
Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans annonces
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 11:45










Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans photos et vidéos
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 13:02

[Article de la Voix du Nord] Le comité des sans-papiers du Nord a remis hier un chèque de mille euros au centre communal d'action sociale de la commune en faveur des sinistrés de la tornade.

 

Quel rapport peut bien exister entre les sans-papiers qui se battent pour obtenir leur intégration définitive dans la société et les sinistrés de la tornade ? La solidarité. Partie de Maubeuge hier matin avec vingt-six participants, la marche des sans-papiers organisée par le comité du Nord a fait une étape en fin d'après-midi dans la commune. En octobre 2008, le CSP 59 avait en effet organisé un repas à la Halle au sucre de Lille afin de récolter des fonds destinés aux sinistrés. C'est le bénéfice de cette rencontre, mille euros, qui a été remis au CCAS. Et ce sur le parcours d'un périple qui va traverser la région pour s'achever à Lille le 20 juin, après un passage par le centre de rétention de Lesquin.

Solidarité donc. Au cours de la remise de chèque, Daniel Leferme, maire, a pris fait et cause pour les sans-papiers avant de revenir sur la répartition des fonds qui a été opérée entre les quatre communes principalement touchées par la catastrophe. Pour dire, en résumé et au risque de rallumer la polémique, que le compte n'y était pas pour la commune. « Quand je vois ce qu'une commune a perçu, Hautmont pour ne pas la citer, le rapport est de un à trois (...) C'est pas des miettes qu'il nous faut, un sinistré c'est un sinistré », a-t-il notamment déclaré.


Roland Diagne, porte-parole du CSP 59, a pour sa part exposé le sens de la démarche des sans-papiers envers les sinistrés de la commune. Avec enthousiasme et éloquence, l'enseignant tourquennois a brossé, sur une trame historique et géo-politique, le portrait des « sans-papiers qui sont des numéros de dossiers en préfecture et qui parfois deviennent des faits divers ». Pour ce dernier, l'intégration définitive des sans-papiers, par ailleurs souvent acteurs de la vie économique, passe obligatoirement par la régularisation. Une évidence que ce franco-guinéo-sénégalo-malien par la composition de sa famille a magistralement rappelé dans une brillante intervention. •


http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Maubeuge/actualite/Secteur_Maubeuge/2009/06/09/article_un-cheque-de-mille-euros-du-comite-des-s.shtml



Après Neuf Mesnil, voilà Quievrechain : Merci au maire Michel Lefebvre qui fait honneur à la solidarité républicaine !

 

Après avoir remis le chèque de 1000 euros pour les sinistrés de la tornade, les 25 marcheurs sans papiers sont arrivés aujourd’hui à Quiévrechain. Le Maire les a reçu à 18h en présence de la presse pour les féliciter de leur geste fraternel pour les sinistrés qui montre que même la solidarité est une valeur essentielle de l’humanité surtout quand elle vient de la part, pour paraphraser le Maire de Neuf Mesnil, « de la part des plus démunis des démunis ».

Bravo aux militants amis des sans papiers en lutte qui se sont mobilisés pour covoiturer les sans papiers jusqu’à Jeanlain et contribuer avant au repas.

Les marcheurs sans papiers sont reçus demain à l’usine Bombardier/ANF par les syndicalistes et les travailleurs à 16h.

« On a marché, on a marché de Maubeuge à Lille, pour rappeler à M. Sarkozy, pour rappeler au fils d’immigré que : la solidarité c’est l’intégration, l’intégration c’est les papiers ». Voilà une chanson que les Maires de Neuf Mesnil et de Quiévrechain ont beaucoup apprécié.   

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 23:13

Le maire de Neuf Mesnil reçoit le chèque de 1000 euros du CSP59 pour les sinistrés de la tornade.

 

26 marcheurs pour couvrir la petite distance de 3 km pour remettre le chèque de solidarité du CSP59 de 1000 euros à M. Daniel LEFERME, Maire de Neuf Mesnil, pour les sinistrés de la tornade d’août 2008.

Maire, Conseillers Municipaux, responsables du CCAS et sinistrés sont là pour accueillir les marcheurs sans papiers.

« C’est formidable que les démunis sans papiers fassent une telle solidarité aux sinistrés » clament le Maire ; « Nous sommes émus et touchés par votre geste, vous qui êtes encore plus exclus que nous » nous dit un sinistré qui nous remet son contact téléphonique et son adresse internet.

« Comment est-ce possible que vous qui avez besoin d’argent pour survivre, vous ayez fait cet acte ? » demande une responsable du CCAS de Neuf Mesnil, organe récepteur des 1000 euros.

Réponse du porte parole du CSP59 : « Depuis 13 ans le CSP59 a fait de la solidarité un principe de construction de sa lutte. Solidarité aux travailleurs victimes de délocalisations, par exemple les Altadis, les Lever, les Lewis, etc., solidarité avec les paysans et solidarité aux victimes des atteintes liberticides de l’Etat ; les sans papiers sont des travailleurs qui sont des numéros de dossiers dans les préfectures et qui doivent « mériter » d’avoir des papiers par « l’intégration » ; Aussi quand nous avons appris les dégâts de la tornade, notre assemblée générale a décidé la solidarité aux sinistrés à la fois comme principe d’humanisation de la société dans laquelle nous voulons vivre et preuve d’intégration ; Les sans papiers sont les ‘tirailleurs de l’économie’ en tant que travailleurs produisant près de 7% du PIB de la France. Voilà pourquoi aussi tous les ans, nous allons au cimetière d’Haubourdin pour rendre hommage aux Paul, Pierre, Moussa, Mamadou, Vladimir qui y sont enterrés après avoir servi au prix de leurs vies la cause de l’égalité entre humains et de la liberté des peuples, notamment celle de la France ; Notre acte de solidarité avec les sinistrés est celle des précaires à d’autres précaires, preuve que la solidarité est et doit être l’avenir de l’humanité ».

Mardi 09 juin à 18h, c’est à M. Michel LEFEBVRE, Maire de QUIEVRECHAIN, reçoit à son tour les marcheurs sans papiers qui auront fait 16 km venant de Jeanlin.

Le CSP59 remercie Nasser, Hicham, etc. pour leur extraordinaire soutien à la marche de Neuf Mesnil à Lille du 7 juin au 20 juin sur le thème : LA SOLIDARITE C’EST L’INTEGRATION, L’INTEGRATION C’EST LES PAPIERS !

 


              

 

DU 7 juin au 20 juin 2009

1000 EUROS POUR LES SINISTRES DE LA TORNADE ET MARCHE DU CSP59 :

LA SOLIDARITE C’EST L’INTEGRATION, L’INTEGRATION C’EST LES PAPIERS !

 

Août 2008 une tornade s’abat sur le sud du département du pays des Ch’tis. Le sinistre naturel vient s’ajouter au sinistre industriel.

Octobre 2008 le CSP59 organise un repas de solidarité avec les sinistrés de notre département et récolte 1000 euros.

7 Juin 2009 le CCAS de Neuf Mesnil reçoit du CSP59 les 1000 euros pour les victimes de la tornade et démarre une marche pour arriver à Lille le samedi 20 juin.

Les sans papiers vivent ici, travaillent ici et refusent la clandestinité que l’Etat leur impose en les maintenant dans la situation de sans papiers.

Quand des sans papiers sauvent un enfant français autiste de la noyade, quand ils, elles deviennent champions sportifs, musiciens reconnus, porteurs de projets socio-culturels de « lutte contre la délinquance » de jeunes français, reçoivent l’appui de leur patron, etc., ces sans papiers là sont régularisés.

L’Etat français demande aux sans papiers de « prouver leur intégration » par cette approche utilitariste fondée sur la méritocratie.

Par cette action collective d’intégration par la solidarité les sans papiers en lutte disent : LA SOLIDARITE C’EST AUSSI L’INTEGRATION, L’INTEGRATION C’EST D’ABORD LES PAPIERS !

Quelle meilleure « preuve d’intégration » en effet que la capacité collective d’agir pour apporter aide et solidarité à nos voisins, à nos cohabitants, à nos concitoyens ?

Voilà pourquoi le CSP59 appelle tous les citoyens, toutes les associations, tous les syndicats, tous les partis politiques Républicains et Démocratiques, tous les Elus (Députés, Sénateurs, Maires, Conseillers Régionaux, Généraux, Municipaux) :

- à accueillir, soutenir la Marche de solidarité pour l’intégration par les papiers des sans papiers en France ;

- à adopter des motions pour la régularisation des marcheurs sans papiers à envoyer au Préfet de Région Nord pas de Calais à Lille ;

- à participer à la dernière étape de la Marche le samedi 20 juin du Centre de Rétention de Lesquin à Lille ;

- à soutenir la demande d’audience du CSP59, de la Ldh, du Mrap et de la Cimade au Préfet de Région ce même samedi 20 juin 2009.   

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 17:28

A la demande du maire de Neuf-Mesnil et en raison des élections européennes, la marche des Sans Papiers du CSP59 en solidarité avec les sinistrés du sud du département, est différée au dimanche 7 juin à 16 heures.

Départ en covoiturage le dimanche 7 juin à 14 heures 30, place de la République / Parvis des Droits de l’Homme à Lille.

Venez nombreux !

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans annonces
commenter cet article