Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Blog du Comité
des sans papiers 59

Manifestation 
tous les mercredi
Place de la République 
à Lille, 18 heures 30


Régularisation
de tous les Sans Papiers!

42 rue Bernos
59800 Lille-Fives
csp59@wanadoo.fr

flyer-bonhomme.jpg








Pour commander
"La république à l'école
des Sans Papiers"...
adressez vos chèques
à IDM, 42 rue Bernos
Lille-Fives
(24 euros)















Présentation

Liens

23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 12:10

C’est ce que l’on a entendu partout à Seclin, Saint-Amand, Raismes, Valenciennes, Wavrechain… partout les travailleurs sans papiers ont reçu un accueil enthousiaste et populaire. Des syndicalistes, des militants des Droits de l’Homme, des citoyens, des élus de gauche se mobilisent pour traduire dans les faits cette valeur qui fait la France que nous aimons : terre d’accueil, de fraternité et d’égalité entre les humains.

 

A Valenciennes, coup de théâtre, Mme Phillipo adjointe UMP d’une Mairie où siègent deux Ministres du gouvernement, reçoit au nom de la Mairie les Ch’tis sans papiers marcheurs, leur distribue des boissons vitaminées et prend l’engagement de saisir à la fois le Préfet du Nord et le gouvernement pour demander le « réexamen » des dossiers. Les élus de plusieurs communes (Douchy, Tri Saint Léger, Escaudain, Wavrechain, Houdhain, Prouvy, Bouvignies, Valenciennes, Haveluy, Marly, Fresnes, Quievrechain, Raismes, Saint Amand, Anzin, Denain, etc.) environnantes sont présents pour exiger la régularisation des sans papiers.

De Bordeaux, Angoulême, Marseille, Valence, les appels se multiplient pour lancer des manifestations de soutien pour relayer et accompagner la progression des Ch’tis marcheurs sans papiers vers Paris.

L’étape de Hénin Beaumont, seule commune avec une forte présence Lepéniste, est un test véritable pour forcer l’UMP, Sarkozy/Hortefeux, à choisir entre les valeurs fondatrices de la République et le recyclage dans l’UMP des idées racistes et xénophobes de l’extrême droite fasciste.

L’étape du cimetière musulman profané de Notre Dame de La Lorette est aussi un test pour contraindre à un choix gouvernemental clair et net pour le retour à une France terre d’accueil, de fraternité, d’égalité dans le respect de l’identité multiculturelle, multiconfessionnelle et laïque.

Le Médiateur de la République, J.P. Delevoye, reçoit une délégation de marcheurs le 7 mai à la Médiature à Paris. Le CSP59 demande aussi une audience à l’arrivée de la marche à Paris le 10 mai, journée dédiée à la commémoration de la traite et l’esclavage des noirs, crime contre l’humanité, que les manifestations prévues à cette occasion fusionnent avec la manifestation appelée par la CNSP en mettant en tête d’une manifestation unique et unitaire les Ch’tis sans papiers marcheurs et les sans papiers de la restauration en grève avec occupation de leurs restaurants en région parisienne. Cette unité, nous la devons à la mémoire de feu Aimé CESAIRE, combattant émérite de la cause des esclaves, des colonisés et antiraciste.

Le CSP59 demande aussi une audience au Ministre Brice HORTEFEUX, au Président de l’Assemblée Nationale et aux Présidents de chaque groupe parlementaire de l’Assemblée Nationale. Le CSP59 demande enfin une audience au Maire de Paris.

A tous nous voulons remettre un mémorandum sur la question sociale et citoyenne des travailleurs sans papiers. Fait à Lille le 23/04/08

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 23:15
Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans photos et vidéos
commenter cet article
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 11:13
Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans photos et vidéos
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 20:45

Dans plus de trente entreprises regroupées sur 12 sites en Ile de France, plusieurs centaines de travailleurs sans papiers sont en grève depuis le 15 février 2008.

Ils exigent leur juste régularisation et se battent pour celle de tous les sans papiers. Ils travaillent dans les métiers dits «sous tensions»: restauration, construction, nettoyage, commerce, hôtellerie, jardinage, aide à la personne... Ils payent depuis des années les cotisations aux caisses d'assurance maladie, retraite, ASSEDIC, sans pouvoir prétendre en bénéficier. Ils payent leurs impôts. Ils sont des salariés à part entière, malgré cela dans toute la France, des milliers de sans papiers sont dans cette situation, utilisés par le patronat, condamnés à se taire dans la crainte d'être licenciés, dénoncés et conduits vers des centres de rétention pour être expulsés. Aujourd'hui, les salariés ont besoin de votre soutien. Par votre signature aidez les à obtenir : leur régularisation et celle de tous les sans papiers. Le gouvernement et le patronat doivent prendre leurs responsabilités.

Union des Syndicats CGT de Paris
85 rue Charlot 75140 Paris Cedex 03
cgt.paris@wanadoo.fr

Signez la pétition en ligne :
http://www.cgtparis.fr/PETITION_SANS_PAPIERS_AVRIL_2008.htm

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans annonces
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 17:13

Coquelles, le 14 avril 2008 11h30…

Les sans papiers arrêtés témoignent : «les policiers de la paf qui nous arrêtent, possèdent un trombinoscope sur lequel on peut voir des photos de grévistes. Les menaces envers CSP 59 et le Porte Parole sont clairement proférées. Le mouvement des sans papiers, disent les policiers doit disparaître. Les Sans Papiers sont à l'origine des embouteillages dans Lille et font du tapage nocturne alors que les gens dorment. Nous avons reçu l'ordre du Préfet de vous envoyer à Toulouse ou Rennes parce qu'à Lille «les juges et les avocats vous libèrent toujours». Finalement, usant de mensonges éhontés comme ils en ont l'habitude, ils nous expédient à Coquelles au motif que le centre rétention de Lesquin est plein. Sur place la réalité était bien plus tragique. Le CRA de Coquelles est plein comme un œuf des sans papiers dont la plupart ne parlent qu'anglais. Une vérification rapide révèle le mensonge policier : le CRA de Lesquin est presque vide. Mais comme disent les policiers, à Coquelles les jugent ne libèrent pas les sans papiers comme à Lille».

 

Coquelles : ce n'est pas un tribunal d'exception, mais ça y ressemble

 

Témoignage d'un soutien: Il faut contourner le commissariat pour y arriver. Pas le moindre affichage comme on en trouve souvent dans les tribunaux. Il n'y a pas de registre d'audience. Impossible de savoir qui passe en audience. Pour cela il faut se rendre au centre de rétention et interroger les sans papiers qui attendent dans l'angoisse leur tour d'audience. Les avocats n'ont aucune raison de se réjouir de leurs conditions de travail. La petite salle qui tient lieu de parloir est squattée par les policiers. Pour s'entretenir avec leurs clients, les avocats doivent se rendre dehors aussitôt escortés par des policiers. Ils sont ici chez eux. Et ils le font sentir par d'incessants va et vient pendant les audiences ou commenter bruyamment leurs exploits.

 

Présidente du tribunal : au service de la justice ou du Préfet ?

 

Alors que la compétence du JLD s'étend d'habitude à décider si une personne interrogée par les policiers, doit être libérée ou détenue, la juge du tribunal de Coquelles ouvre le dossier de Cissé et de Sanoussi et prend la place du représentant du Préfet. Commence un interrogatoire surréaliste sur des questions de vie privée, humiliantes et condescendantes. «De quoi vivez-vous? Pourquoi avez-vous laissé femmes et enfants dans votre pays ? Pourquoi refusez-vous de rentrer dans votre pays ?» Cet acharnement de Madame la juge sur les sans papiers alors que la détention par décision administrative est considérée comme attentatoire aux droits de la personne et fondamentalement anti-démocratique, cache mal ses véritables intentions. La réponse est sans doute dans ces instructions du procureur général de Bordeaux à ses procureurs pour aider au mieux les préfectures à expulser les étrangers. Il leur est demandé d'évoquer avec le préfet les recours possibles «lorsqu'une décision des libertés et de détention lui paraîtrait critiquable». Autrement dit, c'est le préfet qui donne des ordres au procureur. (Canard enchaîné, mercredi 2 avril 2008). Là se trouve la raison fondamentale qui oblige Daniel CANEPA, Préfet de Région, à se tourner vers les JLD aux ordres qu'ils poussent à transformer les situations légales en situations arbitraires. L'acharnement répressif vise surtout à vaincre l'audace et l'intrépidité du CSP59, des anciens grévistes toujours debout, en rangs serrés avec leurs soutiens, prêts pour la marche nationale du 19 avril. Les sans-papiers et leurs soutiens  sauront surmonter avec une inflexible volonté les humiliations, le mépris, la répression, jusqu'à la régularisation conformément aux promesses préfectorales de l'été dernier.

Ils ont une fois de plus triomphé d'une action répressive délocalisée à Coquelles par le Préfet CANEPA débordé par le nombre toujours croissant d'actes de résistance. Ils consolideront les liaisons avec les travailleurs français qui ont montré qu'une véritable solidarité est bien plus qu'une sympathie platonique passive.

 

Le Samedi 19 avril à 14h,

Tous ensemble pour marcher avec les 35 marcheurs de Lille à Seclin où la Mairie et l'UL-CGT nous recevront - Première étape de la marche de Lille à Paris, du 19 avril au 10 mai!

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 16:19

La préfecture tente d'empêcher la marche nationale des Ch'tis sans papiers par la terreur!

Les témoignages s’accumulent sur les conditions d’arrestation de 4 sans papiers à la sortie de la réunion du bureau du CSP59 ce vendredi.

«Plein de policiers en civil et en tenue au métro Caulier» ; «plein de policiers au métro Fives, à l’extérieur aux alentours du local» ; «Les sans papiers noirs sont désignés directement par les policiers qui entrent dans le métro à Caulier, et font un contrôle d’identité» ; «Des sans papiers protestent dénonçant l’illégalité du contrôle interdit par la loi, ce qui permet à plusieurs d’échapper» ; «4 sont arrêtés et mis en garde à vue pour la nuit: Cissé N’Famara, Touré Sanoussi, Cissé Sana, Dansokho Sankoumba». Sur les 4, 2 sont relâchés le lendemain, Sankoumba et Sana et 2 autres sont toujours détenus, N’Famara et Sanoussi.

Ces témoignages sont corroborés par d’autres témoins dont plusieurs jeunes noirs selon lesquels «les policiers étaient excités à la gare Lille Flandres », des jeunes blancs « les policiers font le chiffre», des salariés de Transpole «les policiers étaient plein à Caulier, nous pensions que c’était pour les jeunes qui se donnent rendez vous pour se bagarrer parfois avec armes blanches, mais pas pour un contrôle au faciès de sans papiers». L’indignation des passagers du métro est légitime, le CSP59 les invite à l’exprimer pacifiquement, mais fermement à chaque forfait honteux comme la rafle raciste d’hier.

Le CSP59 demande aux salariés de Transpole de téléphoner au CSP59 dès qu’ils voient dorénavant une concentration suspecte de policiers en civil ou en tenue dans le métro. Le métro ne doit devenir une souricière pour traquer et arrêter les Ch’tis sans papiers.

Le CSP59 demande aux soutiens d’affréter selon leur disponibilité leurs voitures pour que comme hier les courageux Ch’tis sans papiers puissent rentrer paisiblement chez eux après les réunions et manifestations.

Cette semaine sera «chaude» parce que le Préfet CANEPA fera n’importe quoi pour empêcher la marche nationale des Ch’tis sans papiers.

Le CSP59 revendique la libération des 2 sans papiers raflés d’hier qui sont aussi des ex-grévistes de la faim. Le Préfet Canepa doit respect sa promesse écrite de «réexamen avec bienveillance» du mois d’août 07.

Honte à des expulsion comme celle de DIABY Mohamed Lamine à partir d’un «titre de voyage» raturé, caviardé par qui : l’Ambassade de Guinée? ou la Préfecture du nord ?

Au lieu de chasser les citoyens Ch’tis sans papiers comme des bêtes traquées et piégées, les populations Ch’tis dans leur ensemble attendent que soient mis fin aux bagarres avec armes blanches de groupes de délinquants dans le métro. Voilà ce que doit être le boulot normal d’une Préfecture qui se préoccupe de la sécurité des honnêtes gens et non détourner cela pour faire la chasse à l’étranger sans papiers qui luttent à visage découvert pour avoir le droit à la régularisation. C’est nul, petit et lamentable.


Le CSP59 appelle tous les sans papiers, tous les soutiens à une réunion ce lundi 14 avril à 18h au local et à la mobilisation le mercredi 16 avril à Place de la République à Lille.

Le Samedi 19 avril à 14h, tous ensemble pour marcher avec les 35 marcheurs de Place de la République à Lille à Seclin où la Mairie et l’UL CGT nous recevront : Première étape de la marche de Lille à Paris, du 19 avril au 10 mai!

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 10:37

Les Ch'tis sans papiers s'associent aux protestations du pays tout entier!

«Pédophiles, chômeurs, consanguins, bienvenue chez les Ch'tis». Cette banderole a été déployée à la 52éme minute du match Lens-Paris Saint Germain, juste à l'égalisation un partout. L'insulte «ethnique» et régionaliste arrive après l'énorme succès du film du Ch'ti Dany Boon dont la mère serait d'origine algérienne. La haine «ethniciste» et régionaliste visant les Ch'tis succède aux insultes racistes visant récemment un footballeur marocain et à une longue liste d'actes odieux semblables dont sont victimes les footballeurs d'Afrique ou dit de «couleur»: cris de singes, insultes de «bamboulas», de «bougnoules», saluts nazis, etc.
Après le «complexe» imposé aux racistes par la raclée que les 82% d'électeurs citoyens ont infligé à Le Pen le 6 mai 2002, le racisme, l'ethnicisme et le régionalisme «décomplexé» relèvent la tête à la faveur du nouveau contexte socialement et moralement déliquescent.
Trois ans après l'obtention de son local, le CSP59 a subi aussi, dans la nuit du dimanche 30 au lundi 31 mars 08, effraction, saccage et vol de tuyaux de cuivre, de téléphones et d'ordinateur. De 1996 à 2007, jamais un scandale tel un ouragan ne s'était abattu sur les locaux du CSP59 comme si on voulait absolument empêcher toute activité de permanence juridique, de réunion. Une plainte a été déposée tout comme le citoyen Ch'ti Lensois et le Maire de Lens pour que les voyous «décomplexés» soient arrêtés et punis.  Si on veut comprendre pourquoi cette banderole a été possible, il faut regarder en face des faits d'autant plus gênants qu'ils se déroulent dans le pays historiquement berceau des droits humains dont la devise est de plus en plus souillée : «Les humains naissent libres et égaux en droit et en dignité».
Le CSP59 attire l'attention de l'opinion publique sur la responsabilité TOTALE ET ENTIERE des autorités politiques à travers les politiques agressives antisociales, anti-démocratiques et xénophobes qui sont actuellement menées.
En effet les politiques libérales actuelles se caractérisent par : les politiques de casse des acquis sociaux et de restriction des libertés citoyennes sur fond de chasse à l'étranger sans papiers, dénommée «immigration choisie», comme seule et unique réponse à l'émigration subie, la politique des quotas d'expulsions qui piétine l'état de droit qui oblige à un examen rigoureux et impartial des dossiers des demandeurs, le délit de solidarité qui est le pendant de la délation à laquelle on veut associer des pans entiers de la société, le non respect du droit d'asile ratifié par le pays qui met fin à la tradition française de terre d'accueil, la mise ne place d'un «ministère de l'identité nationale» qui suggère hypocritement que l'immigration est un danger pour «l'identité française», l'étalage éhonté de la richesse, du luxe, des privilèges des riches et de certains politiques pendant que la majorité travailleuse de ce pays est contrainte à se serrer la ceinture, le tout pour le profit des actionnaires, la hausse des prix alors que l'on parvient de moins en moins à vivre de son travail, de son dur labeur et les licenciements, le chômage continuent à angoisser les familles du monde du travail, et ses enfants, etc.
Voilà sans être exhaustif ce qui conduit les autorités politiques, par des lois et la répression, à offrir systématiquement en pâture à la vindicte le bouc émissaire sans papiers, immigré(e)s, étrangers aux fléaux sociaux qui minent la société.
Voilà pourquoi on passe du sans papiers jetable comme un kleenex, sans droit, auquel on nie toute dignité, que l'on peut insulter à la libération par la grâce d'un proconsul françafricain des auteurs du rapt d'enfants tchadiens et à la banderole ethniciste, régionaliste et raciste contre les autochtones Ch'tis.
Voilà pourquoi aussi ce gouvernement va échouer contre les sans papiers et contre l'ensemble des travailleurs.
Voilà aussi pourquoi le CSP59 appelle à la solidarité la plus massive à la marche de Lille à Paris du 19 avril au 10 mai des 35 sans papiers et soutiens pour que VIVE LE «COMPLEXE» DES PRIVILEGES INDUS ET DU RACISME, POUR QUE TRIOMPHENT LA REGULARISATION DE TOUS LES SANS PAPIERS ET LE PATRIOTISME DU VIVRE ENSEMBLE ET DE L'EGALITE DES DROITS ET DE DIGNITE.  

Samedi 05 avril 08, Place de la République/Parvis des Droits de l'Homme à Lille à 14h30, le CSP59 appelle à manifester à l'appel de l'UCIJ, du Resf au plan national et de la CNSP. Renforçons aussi notre mobilisation pour la réussite de la marche nationale de Lille à Paris du 19 avril au 10 mai du CSP59 dans le cadre de la CNSP

 

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 21:32

L'acte inadmissible et le contexte...

Dans la nuit du dimanche 30 mars au lundi 31 mars le local du csp59 a subi une effraction, a été saccagé et divers matériels ont été volés, notamment des tuyaux de cuivre et un ordinateur.

Le CSP59 est dans ce local depuis 2003, c’est la première fois qu’un vandalisme effroyable s’y produit. Les voyous ont opéré à des destructions et dégradations violentes, mais aussi par exemple pour accéder à l’étage ont décroché une vitre entière sans dégât!!! Avant de casser tout simplement la porte suivante. Les voleurs ont aussi dévissé le placo du plafond pour le poser sans dégât à terre.

Le vieil ordinateur (disque dur et écran) a été volé, mais il y avait juste à côté la sono et sur une étagère deux autres sonos, toutes neuves d’une valeur estimée de plus de 1500 euros qui n’ont pas été touchées par les goulus voleurs.

Le vol de l’ordinateur remet en mémoire le vol de CD avec brisure de vitre de la voiture d’un militant, Eva L., qui coordonne l’étude en cours sur le devenir des sans papiers. Une plainte a d’ailleurs été déposée à ce propos. Saïd B. qui dirige l’étude scientifique a aussi fait l’objet d’un vol d’ordinateur sans aucune effraction à domicile.

Les dégâts flagrants et gratuits ont été faits pour rendre impraticable le local.

Un autre facteur qui interpelle est le fait que tout cela se passe dans un contexte de guerre déclarée par la Préfecture du Nord pour mettre à mort le CSP59, guerre qui dure depuis les mois de juin/juillet/août 2007.

Ce contexte interpelle d’autant plus que de 2003, date d’installation au local de Fives, à juin 2007, jamais un tel vol violent dans le local du CSP59 n’était arrivé.

Objectivement il est impossible de ne pas s’interroger sur le sens véritable de l’acte de sauvagerie dans le local dans le contexte d’attaques sans précédent de l’Etat et de la Préfecture contre le CSP59?!

Le CSP59 met en garde tout de suite sur la dangerosité de la situation où les « choses » semblent objectivement aller trop loin.

Il n’y a pas d’autre solution que la satisfaction de la revendication de régularisation des 27 grévistes de la faim, des sans papiers annoncés régularisés sans suite et le retour du CSP59 en Préfecture comme avant. Rien, absolument rien, même y compris des pratiques non avouables qui sont utilisées dans ce combat déloyal et non « politique » au sens noble n’entameront notre détermination et notre résistance.


Samedi 05 avril 08, Place de la République/Parvis des Droits de l’Homme à Lille à 14h30, le CSP59 appelle à manifester à l’appel de l’UCIJ, du Resf au plan national et de la CNSP.
Renforçons
aussi notre mobilisation pour la réussite de la marche nationale de Lille à Paris du 19 avril au 10 mai du CSP59 dans le cadre de la CNSP.

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans communiqués
commenter cet article
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 11:03

P1020650.JPG

P1020652.JPG
P1020665.JPG
P1020682.JPG
P1000947.JPG
P1000960.JPG
P1000966-copie-1.JPG
P1000979.JPG
P1020734.JPG

Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans photos et vidéos
commenter cet article
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 18:29
POUR LES GREVISTES DE LA FAIM ARRÊTES:  
Vendredi 21 mars à 10h pour DIABY
Samedi 22 mars à 10h pour TANOUTI
Le CSP59 appelle les élus et les soutiens à organiser des visites aux détenus sans papiers du Centre de Rétention de Lesquin !
Le CSP59 appelle les citoyens démocrates à appeler le Cabinet du Préfet CANEPA pour demander la libération et la régularisation des 27 grévistes de la faim au 03.20.30.52.02
 
TOUS ENSEMBLE, MANIFESTONS
ce SAMEDI 22 MARS, départ à 14H

de la Place de la République-Lille
jusqu'au centre de rétention de Lesquin.  
 
Mohamed TANOUTI et Mohamed Lamine DIABY, tous les deux grévistes de la faim parmi les 27 non encore régularisés sur les 56 ont été arrêtés par la PAF.
DIABY M. L. passe au TGI de Lille le vendredi 21 mars 08 à 10h. Le CSP59 appelle à la mobilisation.
TANOUTI est le gréviste de la faim que le Préfet CANEPA a jeté en pâture à la vindicte populaire lors d'une de ses multiples conférences de presse en août pendant la grève de la faim. M. CANEPA déclarait à la presse que parmi les grévistes il y en avait un qui était « un dangereux délinquant ».
Lors du dépôt des signatures par les grévistes de la faim figurait dans l'enveloppe remise à M. CANEPA par nos partenaires associatifs de la Ldh et du Mrap les documents de justice et de l'avocat prouvant la terrible et grave erreur du Préfet.
TANOUTI NE PEUT ETRE UN DELINQUANT PARCE QU'IL A SAUVE LA VIE A UN ETRE HUMAIN QUI ETAIT VICTIME D'UNE TENTATIVE D'ASSASSINAT.
LE JUGEMENT REMIS AU PREFET CANEPA PRONONCE UN NON LIEU.
ET TANOUTI EST CONVOQUE AU TRIBUNAL POUR LE MOIS DE SEPTEMBRE 2008 COMME TEMOIN DANS LE PROCES POUR TENTATIVE DE MEURTRE.
DOIT-ON IMAGINER UN SEUL INSTANT QU'IL SOIT POSSIBLE QUE TANOUTI DONT LE TEMOIGNAGE EST CAPITAL SOIT SOUSTRAIT A CES OBLIGATIONS CITOYENNES DE TEMOIN DANS CE PROCES POUR TENTATIVE DE CRIME ?
Voilà une preuve de plus de l'acharnement répressif aveugle de la Préfecture du nord pour mettre à mort le CSP59.
Une autre preuve est l'arrestation d'un autre gréviste de la faim détenu durant 14 jours au Centre de rétention de Lesquin. Bafodé DIABY a été libéré du Centre de Rétention de Lesquin le 14/03/08 à 10h 45 et à 11h 15, soit 30 minutes après alors qu'il attendait le bus pour rentrer chez lui, il est de nouveau arrêté à l'arrêt de bus. Il est libéré une seconde fois mais avec une convocation en justice signée de l'officier de police de la PAF dans laquelle l'on peut lire cette incroyable littérature : « agissant sur instructions de Monsieur le Procureur … notifions à la personne … faisant l'objet de la procédure d'enquête n°2008/525 diligentée par notre service qu'elle est convoquée à l'audience du TGI de Lille qui se tiendra au Palais de justice de cette ville, le 21 octobre 2008 pour être jugée sur les faits suivants : d'avoir le 12 mars 2008, REFUSER DE COLLABORER AVEC LE CONSUL DU GUINEE ».
La nouvelle « REPUBLIQUE DE LILLE » vient d'inventer deux nouveaux délits : « l'auto-dénonciation/délation et REFUS DE COLLABORER AVEC LE CONSUL DE GUINEE». Le libellé même de la dite convocation ne fait aucunement mention d'une plainte du Consul de Guinée, c'est dire donc que c'est la Préfecture du Nord et le Procureur qui s'auto-saisissent dans le cadre d'une « procédure d'enquête n°2008/525 ». Si ce n'est pas là une signe de grave décadence de la « REPUBLIQUE DU DEPARTEMENT DU NORD », on est dans kafka et britus qui nous prépare la barbarie d'un pouvoir qui perd la tête.
LE N'IMPORTE QUOI S'AJOUTANT AU N'IMPORTE QUOI NE DONNERA TOUJOURS QUE DU N'IMPORTE QUOI.
On ne peut continuer à laisser faire ce saccage des valeurs et principes, il faut arrêter la VENDETTA D'ETAT et manifestement le verdict des urnes ne suffira pas à ramener la sérénité, la sagesse, l'intelligence et même l'amour de la REPUBLIQUE ET DU PAYS BERCEAU DES DROITS DE L'HOMME.
CES GENS N'AIMENT PAS CE QUI A FAIT LA FIERTE DE CE PAYS, L'HONNEUR DES GENS DU PAYS. IL FAUT DONC QUE LES GENS DU PAYS SE LEVENT POUR LEUR IMPOSER LE RESPECT DE CE QUI FAIT QUE L'ON AIME LA FRANCE.  
LE CSP59 APPELLE A LA MOBILISATION GENERALE POUR EXIGER LA LIBERATION ET LA REGULARISATION DE TANOUTI ET DIABY AINSI QUE DE TOUS LES 27 GREVISTES, CEUX DES 553 – PEU NOMBREUX – QUI ATTENDENT ENCORE et la réadmission du CSP59 dans les rencontres mensuelles.
Cet acharnement répressif qui dure depuis 10 mois, commencé juin 2007, a pour objet d'empêcher la marche nationale de Lille à Paris du 19 avril au 10 mai, sera vain comme tous les abus et les coups en dessous de la ceinture préfectoraux que nous ne cessons de subir. 
Repost 0
Published by soutiens du CSP59 - dans annonces
commenter cet article