Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog du Comité
des sans papiers 59

Manifestation 
tous les mercredi
Place de la République 
à Lille, 18 heures 30


Régularisation
de tous les Sans Papiers!

42 rue Bernos
59800 Lille-Fives
csp59@wanadoo.fr

flyer-bonhomme.jpg








Pour commander
"La république à l'école
des Sans Papiers"...
adressez vos chèques
à IDM, 42 rue Bernos
Lille-Fives
(24 euros)















Présentation

Liens

22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 10:44

MANIFESTATION REGIONALE DE SOLIDARITE AVEC LES SANS PAPIERS GREVISTES DE LA FAIM SAMEDI 22 DECEMBRE A 15 H PLACE DE LA REPUBLIQUE A LILLE


Dans le communiqué à la presse du 21 décembre le Préfet déclare : « les personnes qui soutiennent ce mouvement ont la responsabilité de présenter complètement et fidèlement les propositions qui ont été faites en application de la circulaire du 28 novembre 2012 du Ministre de l’Intérieur relative à l’admission exceptionnelle au séjour ». Ces propos sont tout simplement provocateurs et irresponsables. Le Préfet sous-entend en effet que le porte-parole du CSP59, qui a pris solennellement l’engagement de rendre compte aux grévistes des décisions de la préfecture, puis de consulter les grévistes sur le choix de poursuivre ou de suspendre leur mouvement de grève de la faim, aurait déformé celles-ci. Le même Préfet a pourtant déclaré officiellement qu’il restait ouvert au dialogue et qu’il voulait une discussion sans tabou. Comment le Préfet peut-il prôner une discussion franche et sans tabou et dans le même de temps tenter de jeter le discrédit sur un mouvement qui a largement fait la preuve de sa capacité de faire ce qu’il dit et de dire ce qu’il fait et dont la crédibilité n’est plus à démontrer. Un peu de respect Monsieur le Préfet ! 

Dans le même communiqué le Préfet poursuit : « les personnes se déclarant en grève de la faim doivent désormais se réalimenter en attendant que leurs dossiers puissent être examinés ». La préfecture du Nord fait ici la démonstration que le premier examen porté par la liste de la grève de la faim s’est fait dans le déni de la grève de la faim. Cet aveu révèle la non prise en compte de la grève de la faim et des raisons qui l’ont suscitée. Monsieur le Préfet n’oubliez pas que c’est votre refus d’entendre la première revendication, le droit à la défense argumentée par le CSP59, qui a poussé les sans papiers à déclencher une grève de la faim le 2 novembre dernier. La responsabilité qui est la vôtre dans cette situation, Monsieur le Préfet, vous impose de répondre à une situation d’exception par une réponse exceptionnelle : la satisfaction des revendications portées par les grévistes de la faim. Monsieur le Préfet vous ne pouvez aussi ignorer que cette situation est aussi le résultat de la politique menée sous l’ère Sarkozy que le gouvernement actuel s’est engagé à réparer.

Dans ce même communiqué vous opposez les sans papiers grévistes de la faim aux autres patients se présentant aux urgences des hôpitaux sous entendant de ce fait que les grévistes de la faim ne seraient pas des patients comme les autres. L’égalité de traitement c’est aussi pour les sans papiers ! Nous sommes ahuris de constater la subordination de certains responsables hospitaliers qui reprennent à leur compte l’idée que les sans papiers ne seraient pas des patients comme les autres. Un gréviste de la faim a été sorti de l’hôpital le 19 décembre alors qu’il présentait une fréquence cardiaque à 42 pulsations minute et donc à la limite du coma avec séquelles graves et danger mortel ( cf pièces jointes) . Pour preuve ce même patient sera réadmis avec les services du SAMU 15 minutes après son expulsion de l’hôpital. Nous sommes choqués de lire dans la presse la déclaration de responsables du CHRU de Lille et de l’hôpital Saint Vincent qui énoncent : « aucune hospitalisation prolongée au-delà de 48h ne s’est avérée nécessaire jusqu’à ce jour ». De tels propos insinuent que la grève de la faim ne serait pas réelle, et accompagne votre déni de la grève de la faim. Compte tenu de cette subordination de certains responsables hospitaliers, le CSP59 fait appel à des médecins belges qui examineront les grévistes ce samedi 22 décembre et rendront public leurs rapports médicaux.

Monsieur le Préfet vous nous appelez à la responsabilité alors que vous utilisez au même moment les forces de l’ordre pour évacuer des grévistes de la faim au 50eme jour de l’Eglise du Parvis Saint Maurice les contraignant ainsi à passer la nuit sur le Parvis de l’Eglise. Faut-il aussi vous rappeler que cette occupation est le résultat de votre déni de leur grève de la faim. De plus vous avez arrêté 8 grévistes de la faim et pour se faire vous avez déloyalement utilisée la liste remise par le CSP59 qui croyait que la discussion serait « apaisée, transparente » (communiqué de la Préfecture du 6 décembre).

Comme indiqué dans la lettre ouverte des organisations et des personnalités « il est urgent Monsieur le Préfet de prendre en compte la réalité de cette grève de la faim et de passer aux actes pour que cesse la grève de la faim ».

Monsieur le Préfet, la régularisation c’est maintenant !

Partager cet article

Repost 0
Published by soutiens du CSP59
commenter cet article

commentaires